L’église et l’école de la rue Chatham

On associe habituellement au Québec les protestants avec le groupe anglophone. Pourtant, une minorité franco-protestante y a toujours été présente. Elle a établi au 19ème siècle, un réseau d’églises et de maisons d’enseignement qui lui étaient propres. Le système scolaire francophone étant à l’époque aux mains de l’église catholique, ces maisons d’enseignement avaient une approche en accord avec les valeurs protestantes.

Église du Rédempteur et école de la Mission Sabrevois, rue Chatam.

Source BAnQ

Ces écoles offraient une formation au niveau primaire et secondaire. Crées avant tout pour les protestants, elles étaient cependant ouvertes à tous. Les catholiques y étaient acceptés.

Les franco-protestants étant dispersés, les élèves étaient regroupés dans des pensionnats. On y retrouvait des élèves du Québec et du reste du Canada. Une de ces écoles, la Mission Sabrevois, avait été établie rue Chatham, dans l’actuel quartier de la Petite-Bourgogne.

L’église du Rédempteur et la Mission Sabrevois

L’école de la Mission Sabrevois a été fondée au milieu du 19ème siècle dans la seigneurie Sabrevois. Il fut décidé quelques décennies plus tard, de déménager l’institution à Montréal, afin de desservir un plus grand nombre d’élèves.

La communauté franco-anglicane ayant inauguré en 1880 l’église du Rédempteur au 121 rue Chatham, il fut donc décidé d’établir l’école de la Mission Sabrevois à côté, au 117 Chatham.

Ces deux immeubles seraient aujourd’hui situés du côté est de la rue, entre les rues Delisle et Workman.

1890 - Atlas of Montreal. Source BAnQ. Numéro catalogue Iris 0000174398

Source BAnQ

L’industrialisation accrue qui est survenue dans le quartier au début du 20ème siècle et les difficultés financières que connaissait alors l’administration anglicane ont forcé la fermeture de la mission en 1911.

La paroisse a alors été relocalisée rue Sherbrooke est, à l’angle de la rue de Lorimier. Cette église a été à son tour abandonnée en 1949 et a été transformée en espace chorégraphique par la Fondation Jean-Pierre Perreault qui en avait fait l’acquisition au milieu des années 1990.

Elle porte maintenant le nom d’édifice Jean-Pierre Perreault.

L’école, tout comme l’église, ont démolis.

À vélo pour connaître l’histoire

La Société d’histoire du protestantisme franco-québécois a créé un document intitulé  «À vélo – Les protestants francophones à Montréal (1600-1950)» qui permet de connaître l’emplacement des églises et écoles de la communauté franco-protestante de Montréal au 19 ème siècle.

L’histoire de l’église du Rédempteur et de la Mission Sabrevois font partie de ce circuit.

On peut télécharger le document en se rendant sur le site web de la SHPFQ.

Sources:

  • Revue Canadian Illustrated News, édition du 5 février 1881, p.84. Source: BAnQ. Page consultée le 7 novembre 2010. Adresse URL.
  • Site web de la Société d’histoire du protestantisme franco-québécois. Page consultée le 7 novembre 2010. Adresse URL.
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Arrondissement du Sud-Ouest, lieux de culte, Maisons d'enseignement, Petite-Bourgogne, rue Chatham

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s