Le pensionnat Sainte-Angèle

Pensionnat Sainte-Angèle, rue St-Antoine à l'angle de la rue Vinet. Ste-Cunégonde.

Pensionnat Sainte-Angèle

Le pensionnat Sainte-Angèle, une maison d’enseignement pour jeunes filles dirigée par les Soeurs de Sainte-Anne, a été fondé en 1888.  Cet imposant édifice, aujourd’hui démoli,  était situé rue Saint-Antoine, à l’angle de la rue Vinet à Sainte-Cunégonde. Il a été remplacé par une tour d’habitation dont l’adresse est le 2460 Saint-Antoine Ouest et qui porte le nom d’Habitation Quesnel-Coursol.

Le pensionnat offrait un enseignement de qualité et accueillait, en 1900, une centaine de pensionnaires et 125 élèves externes. Les élèves pouvaient bénéficier d’une formation bilingue et suivre des cours de musique et de dessin.  L’établissement servait également de maison provinciale aux Soeurs de Sainte-Anne.

Victor Roy (1837-1902) en a été l’architecte. Il avait été responsable, quelques années plus tôt, de la conception de la première église Sainte-Cunégonde.

Victor Roy, architecte

Victor Roy, architecte. Le Monde illustré. 19 novembre 1892. Source: BAnQ.Après des études chez les frères des Écoles chrétiennes à Montréal, Victor Roy deviendra clerc au bureau de John Ostell, un des plus importants architectes de l’époque. Il sera engagé à l’âge de 20 ans comme dessinateur par l’architecte William Spier. Il quittera Montréal pour les États-Unis à une date inconnue. Il se rendra à Chicago où il travaillera pour le promotteur immobilier Potter Palmer. Il ouvrira son propre bureau dans cette ville en 1871. Il travaillera par la suite à New York et Boston avant de revenir à Montréal en 1875.

On lui doit les plans de plusieurs immeubles au Québec, en Ontario et également aux États-Unis. Il collaborera avec Louis-Zéphirin Gauthier à la réalisation de l’église Saint-Louis-De-France à Montréal, son oeuvre la plus importante. Victor Roy a été un des premiers présidents de l’Association des architectes de la province de Québec.

Le pensionnat Sainte-Angèle fait l’objet d’un reportage

Le Monde illustré, édition du 31 août 1889. Source: BAnQ.«Ce nouveau pensionnat, situé au coin des rues Vinet et Saint-Antoine, à Sainte-Cunégonde de Montréal, dont nous donnons une vue sur notre première page, est sans contredit l’édifice le plus imposant du genre. La construction est en pierre à bossage et pierre de taille, symétriquement travaillée avec goût.

La façade principale se style renaissance, mesure cent vingt pieds de longueur, composée de frontons; sa tourelle centrale surmontée d’un magnifique clocheton, son entrée majestueuse, lui donne un cachet de grandeur que doit posséder toutes les bâtisses destinées à l’éducation.

En outre, la distribution des classes, la lumière parfaite qui arrive à profusion dans toutes les chambres, la ventilation qui ne laisse rien à désirer, les escaliers placés aux deux extrémités permettent en tout temps l’accès facile aux classes et aux dortoirs, l’ascenseur avoisinant les escaliers, le système à l’eau chaude, ajoutent au confort désiré la plus grande perfection qu’un édifice puisse avoir.

Il n’est pas surprenant de voir l’ensemble et la composition de cet édifice si bien réussis, lorsque vous apprendrez que la direction de ce magnifique monument a été confiée à notre habile architecte, M. Victor Roy, si bien connu du public par son bon goût, joint à l’art de savoir donner à ses édifices le cachet distinctif de la grandeur architecturale.»

Le Monde illustré, édition du 31 août 1889.

Bibliographie:

  • Le diocèse de Montréal à la fin du dix-neuvième siècle. Un livre de J. A. Perron et Gaspard Dauth. Eugène Sénécal & Cie, Montréal. 1900.
  • Le Pensionnat Ste-Angèle. Un reportage paru dans la revue Le Monde illustré, édition du 31 août 1889. Texte en page 143. Illustration sur la couverture. Adresse URL.
  • Construire une église au Québec. L’architecture religieuse avant 1939. Un livre de Raymonde Gauthier. Éditions Libre Expression, Montréal. 1994. On y trouve une biographie de Victor Roy.
  • M. Victor Roy. Président de l’Association des architectes de la province de Québec. Article paru le 19 novembre 1892 dans la revue Le Monde illustré, pp. 341 et 342. Adresse URL.
  • Site web Dictionnaire biographique du Canada en ligne. Biographie de Louis-Zéphirin Gauthier, architecte. Page consultée le 10 octobre 2010. Adresse URL.
Le Monde illustré, 31 août 1889
Publicités

5 Commentaires

Classé dans Maisons d'enseignement, Petite-Bourgogne, Roy, Victor, rue Saint-Antoine, rue Vinet, Sainte-Cunégonde

5 réponses à “Le pensionnat Sainte-Angèle

  1. Francine Canty

    J’aimerais savoir si vers les années 40 on y donnait des cours affilié à l’Université de Montréal. Ma soeur est allée à cet endroit , ma mère aussi je pense au début des années 1900.

    • Richard Labrosse

      Ce serait très intéressant si quelqu’un pouvait répondre à votre question ou encore partager des informations au sujet du pensionnat Sainte-Angèle. Je sais que le cours classique a déjà relevé de la faculté des Arts de l’Université de Montréal.

  2. sam kulik

    Dans quelle annee l’edifice a ete demoli?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s