Le grand magasin O. Lemire & Co

L’inauguration bat son plein

«Nous sommes maintenant en possession d’un établissement moderne. Rien n’a été épargné pour en faire un des plus élégants, des plus commodes et des plus éclairés de la ville. L’inauguration bat son plein. Des milliers de visiteurs accourent à notre Exposition de toutes les Dernières Nouveautés d’Automne et d’Hiver. C’est un vrai Triomphe, plaçant au premier rang, une maison commencée modestement, mais qui a grandi à vue d’oeil.»

Publicité parue dans Le Monde illustré, édition du 21 octobre 1899.

C’est en ces termes que le grand magasin départemental O. Lemire & Co. annonçait son ouverture. Son l’adresse était le 1163 rue Saint-Jacques, à l’angle de la rue Fulford (maintenant Georges-Vanier) .

Publicité pour O. Lemire & Co. parue dans Le Monde illustré le 21 octobre 1899. Source BAnQ.

Le Monde illustré – 21 octobre 1899

Le magasin a depuis disparu, tout comme les autres immeubles situés du côté ouest de la rue Fulford.  Ils ont tous été démolis, de la rue Saint-Antoine à la rue Notre-Dame, pour créer le boulevard Georges-Vanier. Le magasin O. Lemire a été remplacé par un petit immeuble de trois condominiums portant les numéros 2203, 2205 et 2207 Saint-Jacques, à l’angle du boulevard Georges-Vanier.

L’intersection est aujourd’hui beaucoup moins achalandée. Ce n’est plus l’endroit où les chars se rencontrent comme l’annonçait fièrement la réclame du magasin.

Au début du 20ème siècle, O. Lemire & Co. offrait une grande sélection de vêtements, allant de la lingerie aux manteaux, de même que du tissu. On pouvait aussi y acheter des jeux et des jouets comme nous en fait part cette annonce parue dans Le Monde illustré, édition du samedi 4 janvier 1902.

Publicité du magasin O. Lemire parue le 4 janvier 1902 dans Le Monde illustré. Source BAnQ.

Le Monde illustré – 4 janvier 1902

Odilon Lemire.

Odilon Lemire, propriétaire de O. Lemire & Co. Le Monde illustré, édition du 5 août 1899, p. 215.

Odilon Lemire – 1899

L’édition du 5 août 1899 de la revue Le Monde illustré nous apprend qu’Odilon Lemire faisait partie de l’Association des marchands de nouveautés en détail de la province de Québec.

D’après l’annuaire Lovell, édition 1899-1900, il habitait au-dessus de son magasin, au 90 Fulford, entre les rues St-Jacques et Quesnel.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans boul. Georges-Vanier, Commerces, Petite-Bourgogne, rue Fulford, rue Saint-Jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s