Le National Biograph, l’autre salle de cinéma de Sainte-Cunégonde

La plus importante salle de l’ouest de Montréal.

«La salle du «National Biograph» est l’une des plus belles du genre, non seulement de l’ouest, mais aussi de toute la ville; elle est située rue Notre-Dame, entre les rues Dominion et Vinet, quartier Sainte-Cunégonde. …Cet établissement …, le plus important de l’ouest de Montréal, est un des mieux construits et le mieux aménagé.» La Presse, 29 avril 1910.

Montréal, 1er janvier 1906. Homme de vision, Léo-Ernest Ouimet inaugurait le Ouimetoscope à l’angle des rues Ste-Catherine et Moncalm. Il s’agissait alors de la première salle de cinéma permanente à Montréal.

Théâtre National Biograph. La Presse, 29 avril 1910. Source BAnQ.Avant la venue du cinéma, les salles de théâtre offraient du vaudeville . Celles qui présentaient surtout des vues animées utilisaient le suffixe « scope » pour se distinguer et attirer la clientèle. Le suffixe « graphe », tiré de cinématographe, de même que « land » étaient également très populaires.

Le quartier Sainte-Cunégonde se dota très rapidement de salles de cinéma. La plus connue est le théâtre Corona, rue Notre-Dame Ouest. Cependant, sa construction est postérieure à une autre salle située également rue Notre-Dame. Voisine des bureaux de la Montréal Rolling Mills, cette salle s’appela au départ le National Biograph. Située entre les rues Vinet et Dominion, elle sera surtout connue par la suite sous le nom de Lido.

On trouve la mention du théâtre à partir de 1907 dans l’annuaire Lovell*. Son adresse était à l’époque le 1280 Notre-Dame. A. Bourget en était le propriétaire. On distingue très clairement l’emplacement de la salle sur ce plan de 1915.

1915 - Plan d'une partie du quartier Ste-Cunégonde. Source BAnQ.

Source BAnQ

Au cours des années, le théâtre portera également le nom de Bourgetoscope, de théâtre Bourget et deviendra le théâtre Lido à partir de 1933. La popularité de la télévision entraînera une forte diminution de la fréquentation des salles de cinéma de quartier. Ceci provoquera la fermeture du Lido en 1957. Le cinéma Cartier, également situé rue Notre-Dame Ouest dans le quartier Saint-Henri, cessera ses activités la même année.

Aujourd’hui démoli, le National Biograph a été remplacé par un immeuble dont l’adresse est le  2356 Notre-Dame ouest, Montréal.

  • *Lovell: Fondée en 1835, la compagnie Lovell publie des annuaires de la ville de Montréal depuis 1842.  Ceux-ci nous présentent un portrait statistique détaillé de la ville. Ils permettent aussi de connaître le lieu de résidence des Montréalais depuis le milieu du 19ème siècle.
  • On peut consulter en ligne les annuaires Lovell sur le site de la BAnQ. Adresse URL.

Article publié dans La Presse le 29 avril 1910.

Cet article est tiré des Albums de rue E.-Z. Massicotte, rubrique Sainte-Cunégonde (paroisse) du site de la BAnQ.

National Biograph, l'autre salle de cinéma de Ste-Cunégonde.

La Presse – 29 avril 1910

Reproduction du texte de l’article:

«Au feu! Au feu! Ce cri alarmant poussé par une femme, hier après-midi, au cours d’une représentation de vues animées au ‘’National Biograph’’ a eu pour effet de faire évacuer cette salle de spectacles par plus de mille personnes en moins de dix minutes et ce, sans accident aucun.

La salle du «National Biograph» est l’une des plus belles du genre, non seulement de l’ouest, mais aussi de toute la ville; elle est située rue Notre-Dame, entre les rues Dominion et Vinet, quartier Sainte-Cunégonde, à une très courte distance de la station de feu No 22.

Au milieu de l’excitation générale, quelqu’un a donné l’alarme et un instant après les sous-chefs Brière et Mitchell ainsi que les pompiers de la rue Vinet étaient sur les lieux. Mais, de feu il n’y en avait point. Cette alerte avait été provoquée par une femme apeurée par le bruit d’un éventail électrique mis en mouvement.

Dès l’alarme donnée, la salle fut éclairée et les portes de sortie ouvertes par le personnel de l’établissement. Entretemps, les artistes Dugal, Sylvio et Germain ont cherché à rassurer la foule. La salle se vida quand même presque complètement et on ne saurait dire le nombre de chapeaux froissés.

La représentation fut continuée quelques instants plus tard et fut même suivie d’une deuxième. Mais l’émotion du premier moment avait suffi pour répandre en ville la rumeur qu’une catastrophe s’était produite au «National Biograph», ayant causé la mort d’un grand nombre de spectateurs.

À la suite de cet incident M. A. Chaussé, inspecteur des bâtisses et le sous-chef Brière, ont visité la salle du « National Biograph », et se sont déclarés très satisfaits.

« Cet établissement dit M. Chaussé, le plus important de l’ouest de Montréal, est un des mieux construits et le mieux aménagé : il peut être évacué lorsqu’il est rempli, en moins de deux minutes. Les couloirs sont larges et les sièges sont suffisamment espacés. » Le sous-chef Brière a fait le même éloge de l’installation de M. Bourget :

« Des extincteurs à main, a-t-il ajouté, en nombre suffisant et en parfait ordre sont prêts à fonctionner à la moindre alerte et distribués dans toute la salle. Je ne m’explique pas la panique de ce soir, puisque cet hiver, lors du feu de cheminée de la «Montreal Rolling Mills Co.», la fumée a envahi la rue Notre-Dame devant le «National Biograph», et qu’une masse de gens ont continué d’y rentrer malgré cela »

La Presse, 29 avril 1910.

Bibliographie:

  • Site web du Centre d’histoire de Montréal:  Le théâtre et le cinéma à Montréal entre 1895 et 1915. Page consultée le 22 août 2010. Adresse URL.
  • Site web du Centre d’histoire de Montréal: Ouimet pionnier de l’image. Page consultée de 22 août 2010. Adresse URL.
  • Livre Les Salles de cinéma au Québec 1896-2008. Pierre Pageau. les Éditions GID, Montréal. 2009.
  • Livre Montreal Movie Palaces: great theatres of the golden era, 1884-1938. Dane Lanken. Penumbra Press, Waterloo, Ontario. 1993.
  • Pour en savoir plus sur Léo-Ernest Ouimet: La Conquête du grand écran. Un film d’André Gladu. ONF, 1996. Adresse URL.
Publicités

2 Commentaires

Classé dans rue Notre-Dame, Rues et squares, Sainte-Cunégonde

2 réponses à “Le National Biograph, l’autre salle de cinéma de Sainte-Cunégonde

  1. Pingback: Les Massicotte de Ste-Cunégonde: Édouard Massicotte. « Avant l'autoroute

  2. Pingback: Le magasin D. Mercure, rue Notre-Dame ouest « Avant l'autoroute

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s